Euro Evo Devo Meeting Vienna 2014


Succédant immédiatement à l’Amphioxus Satellite Meeting (compte-rendu de la première et seconde journée), le début du meeting Euro Evo Devo proprement dit s’est traduit par une invasion en bonne et due forme de l’amphithéâtre dans lequel je me trouvais. Pas étonnant au vu des chiffres que nous a fourni Gerd Müller,  le président de la Société Européenne pour la Biologie Evolutive du Développement, dans son discours d’accueil: 580 participants de 36 nationalités différentes. Pas étonnant que l’intégralité de l’assistance était répartie dans deux amphithéâtres avec retransmission en direct dans l’un des présentations effectuées dans l’autre. Et ce défi logistique n’est que de la gnognotte face à ce qui nous attend durant les 3 jours du colloque car il y aura 25 symposia répartis dans un minimum de 4 sessions simultanées durant lesquelles 216 présentations se succèderont, parsemées de 4 présentations appelée keynotes et destinées à l’ensemble des participants. Autant dire qu’il est impossible de suivre toutes ces présentations simultanément et que des choix drastiques seront à prendre. Si certains se destinent à jouer aux amphis musicaux, je pense pour ma part rester dans un amphi par symposium et ne migrer qu’aux pauses cafés. A cet impressionnant programme de présentations orales, se rajoutent 221 présentations de types ‘Poster’. Un classique des colloques scientifiques, les posters sont des sortes d’affiches au format A0 sur lesquelles on tente de résumer un projet de recherche et qui vont soit permettre d’être lues indépendamment de la présence du propriétaire du poster, soit servir de support visuel à une présentation orale lors des ‘sessions posters’ au cours desquelles le chercheur ayant conçut le poster (souvent des étudiants, thésards ou Post-Doc) se tient à la disposition des participants pour des explications succinctes illustrées par le texte et les figures du poster. Ca peut paraitre convivial et sympa, mais quand 221 posters sont affichés, ça peut vite ressembler à ça:

Session de poster, neuroscience meeting, copyright Dominique Naegele Clifford
Mais nous avions encore quelques heures de répit car ce début de Meeting ne consistait qu’en le discours d’accueil de Gerd Müller puis la première Keynote du colloque présenté par Jean-Jacques Hublin. Pour ce billet de blog, j’ai voulu tester une nouvelle manière de communiquer mon compte-rendu: le Live Tweet. Du coup je vous ai préparé un “Storify” qui compile les tweets évoquant cette première keynote de Jean-Jacques Hublin par des tweetos éparpillés dans l’amphi (et que je n’ai toujours pas rencontré, c’est beau le réseautage 2.0), mais aussi des images et notes que j’ai prises pendant la présentation.




Par contre, la traduction du storify me prendrait trop de temps et je préfère préparer un véritable article sur ce sujet passionnant… et dormir tiens!