Alors qu’Hollywood prépare la sortie du probablement cultissime Piranha 3D, j’attends moi avec impatience le film Scolopendre 3D!

En effet, quelle créature peut être plus propice à un film d’horreur de série Z que celle dont le portrait ressemble à ceci:

 

Centipède géant de Porto Rico, Scolopendra angulata

Pour la présenter, rien de mieux, une nouvelle fois, que d’écouter les commentaires de David Attenborough (que j’ai transcrits, mais ça m’fait plaisir, c’est cadeau…)

 

 

Transcription:

Ceci est l’un de ses inquiétant géant. Il mesure plus de 35 cm de long et a la force musculaire d’un petit serpent. Et le poison, dans ses crocs noirs, est mortel. Il chasse dans les sombres caves à chauve souris du Venezuela. Tel l’araignée à fouet ou l’onychophore, il utilise ses antennes pour détecter ses victimes. Les scarabées qui pullulent sur le sol rocailleux de la cave ne sont d’aucun intérêt pour lui. Il est à la recherche de proies plus grandes. Et il sait qu’il peut les trouver en escaladant. Ses nombreuses pattes lui donne une bonne prise sur les parois verticales. Il se dirige vers le plafond. Maintenant, dans la pénombre, Il peut sentir les chauve souris voleter près de lui. En se maintenant avec ses pattes arrières, Il se met en travers de leur passage, et presque immédiatement, il en attrape une. Une injection de son venin par ses crocs, la tue presque immédiatement. Cela va lui prendre plus d’une heure, mais il va manger complétement cette proie.

 

Wahouh, la Scolopendre peut choper des chauve souris! Est-ce qu’elle s’est déjà attaquée à plus grand ou plus dangereux?

Et bien oui! Dans le genre dangereux, la scolopendre géante s’attaque parfois à des tarentules:

 

 

Et dans le genre tragique, on peut souvent les voir éviscérer des souris sans défense…

 

 

Mais bon, tout n’est pas horrible chez les scolopendres géantes. Certains de leur comportement peuvent être même très touchants! Par exemple, il est courant de voir les mères prendre un soin très particuliers de leurs œufs, s’entourant autour de sa couvée pour mener la garde.

 

Scolopendra angulata femelle gardant sa couvée

Elle poursuivra ce comportement même un peu après leur éclosion:

 

Scolopendra angulata gardant ses jeunes bébés

C’est y pas mignon quand même?

 

J’attends donc avec impatience la sortie d’un film d’horreur à base de centipèdes géants qui terrorisent des jeunes adolescents américains partis en vadrouille dans une cabane reculée. Pour l’instant, je pourrai me contenter de cette bande-annonce mythique:

 

 

Quel réalisateur se dévouera pour tourner un remake?

Update:  Merci à Spring pour la correction: on parle donc d'une et n'on pas d'un scolopendre.

Référence:

J. Molinari, E. E. Gutiérrez, A. A. de Ascenção, J. M. Nassar, A. Arends & R. J. Márquez (2005). "Predation by giant centipedes, Scolopendra gigantea, on three species of bats in a Venezuelan cave". Caribbean Journal of Science 41 (2): 340–346.(pdf) .

Liens:

http://www.kingsnake.com/westindian/metazoa5.html