'Ne pas déranger pendant le coït' Très bon conseil
Vous pensiez peut-être qu’avec le départ de Vran, parti conquérir le web avec son flambant nouveau blog Megatherium, vous n’apprendrez plus rien sur les zigounettes du monde animal. N’ayez craintes, chers lecteurs, je ne peux me résoudre à vous laisser dans l’ignorance de l’incroyable diversité des parties intimes de nos amies les bêtes. Alors après avoir découvert les triques d’arthropodes, les bistouquettes de squamates, les engins des oiseaux et les quéquettes de mammifères, explorons ensemble les nouilles (et zézettes) de crocodiles.

A l’instar des oiseaux, des amphibiens, des lézards, des serpents, des requins et même des ornithorynques, les crocodiles possèdent un joli petit cloaque. Ce terme fort poétique (vient du latin et signifie égout) désigne l’orifice qu’utilisent ces animaux pour déféquer, uriner… et copuler! (j’vous avais dit que c’était poétique). Chez les amphibiens et la majorité des oiseaux, les mâles se contentent de ce petit trou pour faire leur affaire, sans pénétration. Et oui: ces animaux n’ont pas de phallus (avec quelques exceptions notables chez certains oiseaux). Du coup un conseil amis masculins: si vous avez envie de glorifier votre virilité, évitez la comparaison avec le coq… Est-ce que la comparaison avec un crocodile conviendrait mieux? Et bien ça dépend… Si les crocodiles ont bel et bien un phallus, la forme du machin peut laisser un tantinet dubitatif. Voici par exemple un spécimen de pénis d’un Crocodile du Nil, préservé dans l’alcool:

pénis d’un Crocodile du Nil
[Je vous rassure, la petite étiquette ne rapporte pas le nombre de pénis qui auraient été collectés par des chercheurs trop zélés] Bon la première chose qu’on peut dire, c’est que c’est assez ragougnasse. Voici un schéma pour bien se représenter le bidule:

Schéma d'un pénis d’un Crocodile du Nil
Et en voici un autre pour l’apprécier sous tous les angles:

Schéma d'une vue caudale et latérale d'un pénis d’un Crocodile des marais

Mais bon, ne vous attendez pas à voir pendouiller le machin en retournant le premier crocodile qui passe! Hormis le fait qu’il n’est pas très prudent de retourner un crocodile, l’organe reproducteur est caché, en temps normal, bien à l’abri à l’intérieur du cloaque:

Schéma du cloaque d'un crocodile mâle
Remarquez au passage une différence notable entre le phallus d’un crocodile et celui d’un mammifère placentaire: le phallus ne contient pas l’urètre (le conduit pour uriner et transporter le sperme)! L’urètre du crocodile donne directement dans le cloaque. Et pour le sperme, il est conduit depuis les testicules par le spermiducte et ne fait que glisser sur le phallus via une sorte de gouttière: le sulcus spermaticus. Du coup, sa fonction n’étant que pour la copulation, inutile de l’avoir à pendouiller toute la journée! Pour voir la verge d’un crocodile, il vaut mieux attendre la période de reproduction:

Pénis d'un Caïman de Schneider
Du coup ça ne facilite pas l’identification des mâles et des femelles crocodiles! Encore pire, si d’aventure on se mettait à fourailler dans les cloaques de ces bestiaux pour identifier leur sexe, on pourrait tomber nez à nez avec le clitoris de madame:

Clitoris d'un Caïman de Schneider
Clitoris d'un alligator de Chine
Vous remarquerez que la structure des clitoris des femelles est quasi identique avec le phallus des mâles. Il y a même une gouttière… qui ne sert donc pas à grand chose chez les femelles… Si la taille peut permettre de différencier les organes reproducteurs mâles et femelles à l’âge adulte, ce sont les vétérinaires qui doivent s’arracher les cheveux lorsqu’il faut déterminer le sexe des bébés crocodiles fraichement éclos. Jugez un peu la différence de taille:

Clitoris et pénis de crocodile marin et crocodile de Johnston
Le clitoris, sur le schéma ci-dessus, est toujours en haut ou à gauche dans le comparatif et donc peu différents des pénis. Si on peut confondre le pénis d’un crocodile avec le clitoris de la voisine, vous conviendrez que ça ne colle pas trop pour jouer les Croco Siffredi… D’autant plus que proportionnellement à leur taille, les pénis des crocodiles sont très modestes! Un crocodile de 4.5 mètres se contente ainsi d’un pénis de 10cm.

Mais bon, peu s’en faut pour achever la besogne, en témoigne ses torrides images de Crocoporno:

Copulation de crocodiles du Nil
Copulation de crocodiles du Nil
Sur ces déroutantes images, je vous laisse contempler avec effroi l’idée que ces acrobaties reptiliennes ont peut-être donné la peau de votre portefeuille, votre sac à main ou vos mocassins.

Liens:
Article Tetrapod Zoology
Article Pharyngula

Références:
Isles TE (2009) The socio-sexual behaviour of extant archosaurs: implications for understanding dinosaur behaviour.  Historical Biology Taylor & Francis
Kelly DA (2002) The Functional Morphology of Penile Erection: Tissue Designs for Increasing and Maintaining Stiffness. Integ. and Comp. Biol. 42:216–221.
Ziegler, T. and Olbort, S. (2007) Genital structures and sex identification in crocodiles. Crocodile Specialist Group Newsletter 26(3):16-17.