Strange Stuff And Funky Things

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, septembre 9 2010

Concavenator corcovatus, le dinosaure, mi oiseau, mi requin, mi chameau

 

Concavenator corcovatusPetit rappel pour commencer: certains dinosaures avaient des plumes (1,2 et 3), et même des plumes avec de jolies couleurs. Je sais je me répète, mais ça vaut le coup d’enfoncer le clou…

Maintenant reste à savoir quand à émergé les premières plumes! C’est là que nous pouvons introduire un nouveau bestiau dans l’arène: j’ai nommé Concavenator corcovatus! (enfin j’aurai bien voulu l’avoir nommé, mais en fait en fait ce sont les paléontologues Francisco Ortega, Fernando Escaso et José L. Sanz qui ont eu cet honneur). Les voilà d’ailleurs tous les trois en train d’étudier attentivement l’impressionnant fossile déterré de la province de Cuenca, en Espagne:

 

Francisco Ortega, Fernando Escaso et José L. Sanz autour du fossile de Concavenator corcovatus

 

Comme son nom l’indique (comment ça, vous n’êtes pas capable de parler le latin couramment?), Concavenator corcovatus est un chasseur (venator) de la Province de Cuenca (Conca) avec une bosse (corcovatus), ou élongation de deux vertèbres pré-sacrales quand on veut avoir la classe.

Avec ces 6 mètres de long, on pourrait penser que Concavenator corcovatus est un cador! Mais dans sa famille, les Carcharodontosauridés, on mesure en moyenne dans les 12 mètres… Et chez les Carcharodontosauridés (essayez de le répéter trois fois de suite tiens…), on est loin d’être des rigolos. Leur nom signifie en grec “lézards aux dents de requins” et 4 espèces au moins dépassaient en taille le pas si terrifiant Tyrannosaure, comme Carcharodontosaurus saharicus ou Giganotosaurus carolinii:

 

Comparaison de taille entre Spinosaurus aegyptiacus, Chacharodontosaurus saharicus, Giganotosaurus carolinii, Tyrannosaurus rex ... et Homo sapiensComparaison de taille entre Spinosaurus aegyptiacus, Carcharodontosaurus saharicus, Giganotosaurus carolinii, Tyrannosaurus rex ... et Homo sapiens

 

On remarquera que Spinosaurus aegyptiacus, ayant eu son heure de gloire dans Jurassic Park III, reste tout de même le dinosaure théropode carnivore le plus grand et gros de la compet’.

 

Pourquoi donc nous intéresser à ce nabot de Concavenator corcovatus? On pourrait de demander par exemple à quoi pouvait lui servir cette bosse ornant ses vertèbres pré-sacrales (faut cultiver la classe...). Les hypothèses se bousculent: Dépôt de gras à l’instar des bosses de zébu (mais alors pourquoi posséder une armature osseuse pour la supporter), communication, régulation thermique… Pas une ne semble vraiment convaincante, et surtout testable pour l’instant.

 

Non ce qui est véritablement passionnant, ce sont les petits picots que les chercheurs espagnols ont observé sur ses os des avant-bras :

 

Comparaison de l'ulna de Concavenator et de l'urubu (Cathartes sp.) Comparaison de l'ulna de Concavenator et de l'urubu (Cathartes sp.)

 

Et oui, en comparant l’ulna (anciennement appelé cubitus) de l'urubu (un rapace charognard) et de Concavenator, on remarque une grande similitude à la fois topographique et morphologique! Et à quoi sert ces petits picots chez l'urubu? Je vous le donne dans le mille, à accrocher des follicules de plumes (les rémiges)! Cela suggère évidemment que ces parties n’étaient pas que recouvertes d’écailles mais qu’elles pouvaient également arborer de jolies proto-plumes. Non seulement de nombreux dinosaures à plumes adaptées au vol, comme les Maniraptor, possèdent également ce genre de structures sur leurs ulna, mais on en retrouve également sur d’autres théropodes définitivement non volant… comme le fameux Velociraptor!

 

Comparaison de l'ulna de Velociraptor (A et B) et de l'urubu Cathartes (C, D, E et F) Comparaison de l'ulna de Velociraptor (A et B)

et de l'urubu Cathartes sp. (C, D, E et F)

 

Ceci suggère donc très fortement que ces gros dinosaures théropodes (prédateurs marchant sur leur deux pattes arrière) – enfin gros, je vous rappelle la comparaison entre les versions réelles et hollywoodienne pour les velociraptor :

 

Velociraptor version hollywood

Velociraptor version la vraie vie

Bref disais-je, cela suggère que ces dinosaures de diverses tailles, possédaient des proto-plumes sur les avant bras.

 

Mais il reste deux informations cruciales que je n’ai pas dévoilées et qui rend cette découverte importante (et justifie sa publication dans le journal Nature): c’est l’âge de Concavenator et sa place dans la famille des théropodes. Notre nabot de lézard à dents de requin et bosse de Zébu a … 130 Millions d’années! Déjà c’est vieux, et c’est assez cool d’avoir ce genre d’indices tenaces sur un fossile pareil. Deuxièmement, Concavenator appartient à la famille des Allosauroïdes: image

Or, alors que parmi les théropodes, les traces de plumes ne semblaient exister que chez les Coelurosaures (dont font partie les oiseaux), trouver des traces de plumes chez un Allosauroïde repousse donc l’apparition des plumes depuis le Haut jurassique (161 à 145 Millions d’années) au Jurassique Moyen (175 à 161 Millions d’années) parmi les ancêtres communs des Allosauroïdes et des Coelurosaures: les Neotetanurés.

 

Par contre une déception de taille: les chercheurs ont eu beau chercher, point de squelette d’Esmeralda enlaçant notre dinosaure bossu…

 

 

Références :

Ortega F, Escaso F, Sanz JL: A bizarre, humped Carcharodontosauria (Theropoda) from the Lower Cretaceous of Spain. Nature 2010, 467:203-206.

 

Turner AH, Makovicky PJ, Norell MA: Feather quill knobs in the dinosaur Velociraptor. Science 2007, 317:1721.

 

Liens:

Article National Geographic

Article Nature News

Article Not Exactly Rocket Science

Article Funky ou Article pourri ?
57%
43%
1349 vote(s)

- page 2 de 6 -