2270-4027
Vas-y clique !
Le Mercredi on Converge

Le Mercredi, on converge...



Un des aspects qui me fascine en biologie évolutive, c'est la convergence évolutive. Un caractère morphologique partagé par deux espèces et issu d'une convergence évolutive n'est pas hérité d'un ancêtre commun. En gros, ce sont plusieurs espèces qui se ressemblent mais dont les caractéristiques semblables ont évolué indépendamment, comme par exemple les ailes des oiseaux, des insectes et des chauves souris : bien que semblables, leurs ailes sont des caractères morphologiques qui n'ont pas été hérité de l'ancêtre commun des oiseaux, des insectes et des chauves souris. C'est donc la sélection naturelle qui peut entraîner chez ces espèces des ressemblances de formes et de fonction.

A partir d'aujourd'hui, chaque mercredi, je présenterai un cas de convergence évolutive. Aujourd'hui, comparons le tenrec et le hérisson...
 

un Tenrec
 

Le Tenrec (ou tangue) Echinops telfairi.
 

un hérisson
 

Le hérisson européen Erinaceus europaeus.



Et bien ça peut vous surprendre, mais dans la généalogie des mammifères (la phylogénie) le Tenrec est plus proche de l'éléphant que du hérisson européen... Et pourtant quelle ressemblance! A vrai dire, la ressemblance est tellement troublante que la plupart des zoologistes les classait dans la même famille, les mammifères insectivores, avec divers taupes, chauves-souris et musaraignes. Avec l'émergence des techniques moléculaires qui utilisent des données (séquences de protéines et d'ADN) qu'on peut considérer comme moins subjectives que des caractères morphologiques, les relations de parentés entre ces animaux sont devenues plus claires (mais encore loin d'être résolues aujourd'hui). Et de plus en plus, on s'aperçoit à quel point les évènements de convergence évolutive sont fréquents. En ce qui concerne le tenrec et le hérisson, on aurait pu se douter que cette morphologie particulière, avec ces pics acérés, pouvait émerger plusieurs fois au cours de l'évolution, puisque d'autres mammifères, clairement moins apparentés, en portent également. C'est le cas par exemple des porcs-epics et des echidnés:
 

Un Porc-épic
 

Porc épic d'Amérique Erethizon dorsatum de la famille des rongeurs (et donc plus proche des humains que du tenrec et du hérisson).
 

Un Echidné
 

L'échidné à nez court Tachyglossus aculeatus.

Il s'agit d'un monotrème, de la même famille que l'ornithorynque et qui pond donc des oeufs. On remarque le bec caractéristique de cette famille.

Article Funky ou Article pourri ?
56%
44%
Merci d'avoir voté ! 2325 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/16