2270-4027
Vas-y clique !
Strange Animals

[Article Vade Retro Alzheimer] Le Tardigrade: l'animal qui résiste au vide intersidéral!

Petite devinette: Quel genre d'animal suis-je? On peut me plonger dans de l'hélium liquide (-272°C), puis on peut me cuire à 151°C, je ne broncherai pas. Je peux perdre la quasi totalité de mon eau, mais pas de souci, c'est juste ce qu'il me faut pour rentrer dans un sommeil profond (qui peut durer plus de 8 ans) et dont je sortirai indemne. Le mal des profondeurs, je connais pas: je peux facilement supporter des pressions 1200 fois plus fortes que la pression atmosphérique (soit 1,2 tonnes par cm² alors que la pression atmosphérique nous fait supporter 1kg par cm²). Je résiste à la plupart des poisons, et si vous m'irradiez il va falloir mettre la dose, comme 5700 grays pour m'endommager (il en suffit d'une vingtaine pour tuer un homme). Des scientifiques tenaces et qui voulaient vraiment m'achever m'ont même emmené avec eux à bord de leur fusée FOTON-M3 et m'ont laissé une trentaine de minutes dans le vide... Rien à y faire. Pire, ils ont même combiné le vide intersidéral avec les rayons UV mortels du soleil qui irradient tout l'espace (mais que la couche d'ozone absorbe... enfin encore pour le moment.): j'avoue j'ai souffert, la plupart de mes potes ont clamsé, mais j'ai survécu, et j'ai même eu des enfants après, sains et fringuants. Qui suis-je? Le Tardigrade! A quoi je ressemble, et bien à ça:







Et oui, je suis ridiculement petit (de 50µm à 1,2mm), mignon, et inoffensif. Je fais partie du groupe des panarthropodes et je suis un très proche cousin des insectes. Ma famille est représentée par plus de 600 espèces et on peut nous trouver partout, sur les plus hautes montagnes, ou dans l'antarctique, même si de nombreuses espèces préfèrent les lits moelleux de mousses, d'algues ou de boue.Mais quel est mon secret? Et bien il s'agit de la cryptobiose! C'est un état de stase dans lequel je rentre et qui est accompagné par une perte quasi complète de mon eau. Dans cet état encore peu étudié, mes cellules résistent à tous les effets cités plus haut. Mais ce n'est pas pour autant que j'en deviens invincible, car je ne résiste pas vraiment aux stress mécaniques. Comment ça se traduit? Et bien c'est simple: pour me tuer, il suffit de m'écraser entre deux doigts...





Ref: Tardigrades survive exposure to space in low Earth orbit, Jonsson et al., Curr Biol Vol 18 Issue 17 R729-R731, 2008.


Article Futura-Sciences
Article Not Exactly Rocket Science
Article New Scientist

Article Funky ou Article pourri ?
56%
44%
4815 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/21