"> 2270-4027
Vas-y clique !
Animation

L'Opéra Imaginaire

 

Je me souviens que dans les années 90, j’étais devenu accro aux images de synthèse. Je restais planté parfois des heures devant la télé dans le seul but d’en apercevoir quelques unes! J’avais la chance d’avoir Canal+ ce qui signifiait que je pouvais voir le Festival Imagina délivrant le prix PIXEL-INA aux plus belles d’entre elles. C’est comme ça que j’ai vu les premiers PIXAR (Luxo Jr., Tin Toy, Knick Knack par exemple), les making-of des films comme Terminator II, Abyss, Indiana Jones ou encore Willow.

 

Malgré tout, les Français ne restaient pas en reste et de nombreux petit films d’animations, voire séries animées ont vu le jour pendant ces années prolifiques. La compagnie Fantôme a par exemple sorti les fables géométriques et plus tard la mini série Insektors (AVANT 1001 pattes ou Fourmiz!), mais ma série préférée de l’époque reste encore les Quarxs de Maurice Benayoun.

 

Mais le jour où j’ai réellement compris le potentiel des images de synthèse, c’est quand j’ai vu cet extrait de l’Opéra Imaginaire:

 

 

Je ne sais pas si c’est la qualité des images, la poésie du sujet ou simplement l’ingéniosité du procédé des mains utilisées comme personnages et décors qui m’a le plus touché à l’époque, mais je me souviens très bien de m’être fait la réflexion que ce petit film démontrait le potentiel artistique unique des images de synthèse, capable dorénavant de complémenter l’animation traditionnelle pour explorer les limites de notre imagination.

 

Ce petit film a été réalisé par Pascal Roulin et il s’agit d’un extrait de l’opéra Lakmé de Léo Delibes qui raconte l’amour interdit entre Lakmé, fille de brahmane, et Gerald, un officier anglais. L’air de cet extrait est très connu et s’appelle Duo des fleurs, interprété ici par Mady Mesplé & Danielle Millet, et dont voici une retranscription:

 

LAKMÉ (gaiement)

Viens, Mallika, les lianes en fleurs

Jettent déjà leur ombre

Sur le ruisseau sacré qui coule, calme et sombre,

Eveillé par le chant des oiseaux tapageurs! 

MALLIKA

Oh! maîtresse, C'est l'heure ou je te vois sourire,

L'heure bénie où je puis lire

dans le cœur toujours fermé de Lakmé! 

LAKMÉ

Dôme épais le jasmin,

A la rose s'assemble,

Rive en fleurs frais matin,

Nous appellent ensemble.

Ah! glissons en suivant

Le courant fuyant:

Dans l'onde frémissante,

D'une main nonchalante,

Gagnons le bord,

Où l'oiseau chante, l'oiseau, l'oiseau chante.

Dôme épais, blanc jasmin,

Nous appellent ensemble! 

MILLIKA

Sous le dôme épais,

où le blanc jasmin

A la rose s'assemble,

Sur la rive en fleurs riant au matin,

Viens, descendons ensemble.

Doucement glissons

De son flot charmant

Suivons le courant fuyant:

Dans l'onde frémissante,

D'une main nonchalante,

Viens, gagnons le bord,

Où la source dort

Et l'oiseau, l'oiseau chante.

Sous le dôme épais,

Sous le blanc jasmin,

Ah! descendons ensemble! 

LAKMÉ

Mais, je ne sais quelle crainte subite,

S'empare de moi,

Quand mon père va seul à leur ville maudite;

Je tremble, je tremble d'effroi! 

MALLIKA

Pourquoi le Dieu Ganeça le protège,

Jusqu'à l'étang où s'ébattent joyeux

Les cygnes aux ailes de neige,

Allons cueillir les lotus bleus. 

LAKMÉ

Oui, près des cygnes aux ailes de neige,

Allons cueillir les lotus bleus.

Ensemble 

LAKMÉ

Dôme épais le jasmin,

A la rose s'assemble,

Rive en fleurs frais matin,

Nous appellent ensemble.

Ah! glissons en suivant

Le courant fuyant:

Dans l'onde frémissante,

D'une main nonchalante,

Gagnons le bord,

Où l'oiseau chante, l'oiseau, l'oiseau chante.

Dôme épais, blanc jasmin,

Nous appellent ensemble!

MALLIKA

Sous le dôme épais,

où le blanc jasmin

A la rose s'assemble,

Sur la rive en fleurs riant au matin,

Viens, descendons ensemble.

Doucement glissons

De son flot charmant

Suivons le courant fuyant:

Dans l'onde frémissante,

D'une main nonchalante,

Viens, gagnons le bord,

Où la source dort

Et l'oiseau, l'oiseau chante.

Sous le dôme épais,

Sous le blanc jasmin,

Ah! descendons ensemble!

 

Voilà, c’était ma petite minute nostalgique… Et comme en cherchant des infos sur l’Opéra Imaginaire, je suis tombé sur d’autres perles de mon enfance, c’est pas prêt d’être fini!

Article Funky ou Article pourri ?
53%
47%
Merci d'avoir voté ! 3164 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/428