"> 2270-4027
Vas-y clique !
Cave Art Rocks

[Cave Art Rocks] Bling-Bling Dentaire

Fuzzyraptor ouvre le bal de la rubrique Cave Art Rocks, la rubrique de l’art pariétal et tribal Strange et Funky

Les rappeurs n’ont rien inventé…

Si je vous dis « Joey Starr », vous pensez à quoi, à part « tabassage d’hôtesse de l’air » ? Sans doute « dentier en métal » ou quelque chose d’approchant.

Gouzy gouzy
Et notre « Requin » (cf. James Bond) national n’est qu’une pâle copie des rappeurs américains. Ceux-ci ont érigé les ratiches dorées au rang de « must have » à partir des années 1980, d’abord dans le sud des Etats-Unis puis la mode s’est répandue dans l’ensemble du pays dans les années 2000.

Requin faisant ses dents

Ces coquetteries plus ou moins discrètes se nomment grillz, fronts, golds, ou wallz et consistent en des dentitions en métal (or, argent ou platine) serties de pierres précieuses. Pour les plus timides, il ne peut s’agir que d’une seule facette, amovible ou non. Un des rappeurs « en-grillz-endé » les plus connus est Lil Wayne, qui a jeté son dévolu sur les diamants (14 carats) et l’or blanc. On le comprend, c’est bien plus chic ! Le tout, pour la modique somme de 8000 dollars.

Le VRAI sourire émail-diamantMaman, rassure-toi, je ne me suis pas soudainement convertie au hip-hop et mon expérience d’appareil dentaire m’a vaccinée du métal autour des dents.

Si je vous parle de cela, c’est surtout pour vous dire que nos amis poètes n’ont rien inventé.
Ainsi, un article de National Geographic daté de mai 2009 nous présente un magnifique crâne maya aux dents serties de pierres semi-précieuses polies, découvert dans l’état du Chiapas dans l’actuel Mexique et daté d’avant la conquête espagnole.

Grillz du Chiapas

On n’a donc pas attendu MTV pour embellir sa mâchoire en Amérique Centrale. Et si vous souhaitez vous inspirer de ces anciennes traditions pour vous créer un style, vous pouvez toujours visiter les musées présentés sur le site de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique qui renferment des collections de milliers de dents décorées de jade, pyrite de fer, hématite, turquoise, quartz, opale, serpentine et cinabre.
National Geo et un autre article nous apprennent également que les dentistes de l’époque étaient particulièrement doués. Pour percer la cavité ronde dans la dent, ils utilisaient une pierre dure comme l’obsidienne, taillée en un petit tube et du quartz en poudre en guise d’abrasif. Ensuite, ils fixaient la pierre avec de la sève de plante mixée avec des os écrasés. Leurs connaissance des herbes médicinales leur permettaient de pratiquer ce rituel sans trop de douleur pour le patient / client (?).

image
Aujourd’hui, les grillz sont conçus grâce à des moules dentaires mais les tous premiers n’avaient pas la précision des incrustations maya et impliquaient parfois de tailler les dents pour les ajuster au mieux.
Selon José Concepcion Jiménez, un anthropologue de l’institut cité plus haut, « les dentistes [de l’époque] avaient des croyances poussées en anatomie dentaire. Par exemple, ils savaient comment percer dans la dent sans toucher la pulpe ». Ainsi ils évitaient tout risque d’infection ou de casse. Et les mayas avaient de l’imagination. Ils aimaient aussi sculpter leurs dents ou les remplacer par celles d’animaux ou par des coquilles.

Deux jolies quenottes pour appâter la petite souris

Les sourires de tombeur de nos amis mayas avaient, selon les anthropologues, un rôle religieux. En effet, avoir une bouche aussi sympa, ça ne peut que faciliter le dialogue avec (les) dieu(x). C’est toujours mieux qu’une antenne… Ne rigolez pas, l’importance liée à la dextérité vocale chez les rappeurs afro-américains et les joueurs de basket (!) semble être une motivation de la pose d’un grillz. Celui qui arrivera à faire la human beatbox sans postillonner aura gagné ! C’est pas moi qui le dit, c’est Murray Forman, professeur à la Northeastern university et spécialisé en musique populaire et hip-hop.

Clip « Nelly - Grillz ft. Paul Wall, Ali & Gipp :


D’après les archéologues, ces incrustations mayas apparaissent quelque soit leur classe sociale. Ce ne semble pas être la même musique chez les rappeurs qui, avec leur mâchoire scintillante, montrent de manière ostentatoire leur richesse toute fraiche. Selon un des rares articles historiques que j’ai pu glaner, les grillz prendraient leur inspiration chez les esclaves afro-américains. Apparemment, seuls les esclaves les plus robustes, ceux qui avaient le plus de « valeur », bénéficiaient de soins dentaires. On les distinguait alors des autres grâce au métal sur leurs dents (à prendre avec des pincettes)…
En Amérique latine, le bling-bling dentaire existe depuis 2500 ans mais semble avoir disparu ensuite. Du côté de l’Afrique, c’est plutôt la mode « nude » qui a pris un peu partout, dès le Néolithique. Ainsi, d’après les restes de l’Homme d’Asselar, découvert au Mali, on aimait se retirer les incisives pour faire genre, pratique toujours en cours chez certains Bantous qui veulent ressembler au bœuf. Pour information, chez les Mursis, les fameuses « femmes à plateaux » n’ont plus d’incisives inférieures dès leur adolescence pour permettre au plateau de passer, lorsque leur lèvre n’est pas encore assez étirée.

Mode Nude pratique pour les grosses pailles

Femmes à plateaux, pratique pour la vaisselle

Au Sénégal et au Mali, on pratique toujours la taille des incisives pour leur donner une forme en pointe et prouver le courage des initiés, la pose de facettes, de couronnes ou d’anneaux en or, privilèges autrefois réservés aux pèlerins revenant de la Mecque ou encore le tatouage des lèvres et des gencives pour contraster avec la blancheur des dents. [références en bas de page]
En Europe, on trouve des traces de dents en or dès les Etrusques, et sans doute dans beaucoup d’autres peuples mais ma recherche reste parcellaire. J’ai tout de même un bel exemple au Tajikistan.

Les dents du Tajikistan

Et oui mesdames, la décoration dentaire n’est pas qu’une pratique d’hommes. Si vous souhaitez ressembler à la belle-fille idéale Brooke Hogan, la fille du catcheur Hulk Hogan, ou à la choucroute rappeuse Kelis, vous pouvez vous fournir chez l’ultra-connu Paul Wall, bijoutier dentaire des stars. Il propose des grillz roses vraiment trop mimi. Ou bien encore à Paris… bon, je vous laisse, finalement, je vais faire les soldes chez mon dentiste.

Girls GrillzKelis

 

***

[références]

Esthétique bucco-dentaire en milieu traditionnel au Sénégal : http://www.santetropicale.com/resume/16902.pdf
Ethno-esthétique bucco-faciale au Sénégal http://www.sfde.fr/newsite/IMG/pdf_Art_esth_final.pdf

Article Funky ou Article pourri ?
79%
21%
8513 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/499