2270-4027
Vas-y clique !
Chronique de la Tête au carré

Sur #laTAC - Crucifixion et transparence


La carte du cosmos dressée par le satellite Planck

Il y a de nombreux mystères historiques que les scientifiques ont réussi à percer ces derniers temps. On sait ainsi que les Egyptiens souffraient déjà de troubles artériels il y a plus de 4000 ans, ou que Lénine est peut-être décédé des suites d’une maladie génétique rare. Dernier mystère en date : le signe de bénédiction que semble faire avec ses mains le Christ crucifié.

Sur de nombreuses représentations artistiques (comme ce tableau de Franz Christoph Janneck), le Christ sur la croix semble faire le signe de la bénédiction.
En effet, sur bon nombre de représentations artistiques du Christ sur la croix, Jésus a ses doigts dans une configuration particulière : l’index et le pouce tendu, le majeur un peu moins et les deux derniers doigts repliés. Guillaume Frasca, auteur du blog La Science infuse pose la question suivante : Faut-il y voir un message religieux ou le signe d'un trouble neurologique ? Et bien selon des neurologues américains qui ont rapporté leurs résultats ce 18 Mars dans la revue Brain & Behavior, cette posture singulière des doigts de la main serait une conséquence directe de la crucifixion. Paradoxalement, ce n’est pas à cause du clou planté dans la chair, mais à cause de la position en croix. En effet, la position du corps adoptée sur la croix (les deux bras en l'air, les épaules formant un angle d'environ 135°) cause une forte contrainte mécanique sur un nerf traversant le bras jusqu'aux extrémités de certains doigts : le nerf médian. Il y a, au bout d’un moment, incapacité de fléchir le pouce, l'index et le majeur. Le nerf ulnaire n’est pas entravé et donc le crucifié garde le contrôle de ses annulaire et auriculaire. Les chercheurs nous précisent cependant qu’aucun test n’a été réalisé sur des humains car, selon eux, "des considérations éthiques rendent cette option déraisonnable". On peut dire alléluia !

Dans la série des questions simples mais pas si simples, Karim Madjer, auteur du blog Sweet Random Science, pose la question suivante : Pourquoi une vitre est-elle transparente ?

Le verre est transparent
Heureusement pour nous, il ne s’arrête pas là et tente de nous en expliquer la raison. Une réponse brève tout d'abord : si la vitre est transparente, c'est parce qu'elle n'absorbe ni n'émet de lumière visible. Ensuite Karim détaille pour nous des notions concernant les atomes, leurs électrons et les photons. Il nous explique que lorsqu'un photon arrive sur un objet, il peut se produire deux choses : soit son énergie correspond pile poil à celle qu'un électron attend et alors le photon est absorbé, soit l'énergie du photon est bien trop basse ou bien trop haute pour intéresser l'électron. Dans ce dernier cas, le photon n'interagit pas avec la matière et celle-ci est invisible pour cette longueur d'onde. Et c’est ce qui se passe avec une vitre : le verre n'absorbe ni ne réémet aucune lumière visible. Par contre des photons à haute énergie, eux, sont bel et bien absorbés ! Si ça vous semble encore un peu obscur, que ce n’est pas totalement transparent, l’explication de Karim est plus complète et est en plus ponctuée d’une petite BD alors, foncez lire cet article à la vitesse de la lumière !


Emission à réécouter ici

Article Funky ou Article pourri ?
55%
45%
Merci d'avoir voté ! 2561 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/746