"> 2270-4027
Vas-y clique !
Science

Undulatus asperatus et Mammatus: des nuages Strange et Funky



Je sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je trouve les nuages fascinants. Les nuages font partie des phénomènes naturels qui sont tellement beaux et impressionants, qu'on aura beau m'expliquer de long en large toutes les modalités de leur formation, j'aurai quand même toujours l'impression qu'il y a quelque chose de magique derrière tout ça. J'ai d'autant plus de facilité à laisser vagabonder mon imagination quand les explications sur la formation des nuages sont données avec une voix monocorde...



Moi en plus, j'ai la chance de vivre dans un appartement parisien avec sans aucun doute l'une des plus belles vues panoramiques sur le ciel du soleil couchant et qui me permet de contempler des nuages sublimissimes. Vous ne me croyez pas? Jugez plutôt:

Ciel de paris 1

Ciel de paris 2

Ciel de paris 3

Ciel de paris 4

La classe non?
Et bien malgré les heures passées à contempler le ciel, jamais je n'ai vu de nuages aussi étranges qu'Undulatus asperatus et Mammatus.



Mammatus

Le premier nuage, surnommé nuage Jacques Cousteau par Gavin Pretor-Pinney, le fondateur de la Société d'appréciation des nuages (The Cloud Appreciation Society), n'est pas encore un nuage officiel, agréé par l'organisation mondiale météorologique des Nations Unis. Si l'organisation accepte son entrée dans le panthéon des volutes célestes, Undulatus asperatus (son nom latin plus acceptable et qui signifie onde agitée) deviendra le premier nuage à compléter l'atlas des nuages depuis 1951.
Pour Undulatus asperatus, l'aventure commence sur le site The Cloud Appreciation Society où les administrateurs classent consciencieusement les photos envoyés par les amateurs. Parfois certains clichés sont plus difficiles à classer que d'autres mais finissent toujours par se retrouver dans une catégorie assez générale. Cependant, une nouvelle catégorie de nuages inclassables commençait à prendre de l'ampleur depuis 2004. L'un des cliché les plus net, et qui initia l'engouement de Gavin Pretor-Pinney pour cette catégorie, fut obtenu en Juin 2006 par Jane Wiggins. Du 11ème étage de son bureau situé à Cedar Rapids dans l'Iowa, elle fut surprise par l'aspect du ciel et s'empressa de prendre cette photo:



Cette image rejoint la collection d'inclassables de la Société d'appréciation des nuages. Bien entendu, ces nuages ont été observés dans différents points du globes et en voici un petit panel:





Asperatus atanis

Certains météorologistes ont proposé qu’il s’agisse là uniquement de vulgaires cumulus mais Gavin Pretor-Pinney, soutenu par des scientifiques de la Société Royale de Météorologie (RMS), insiste pour qu’une nouvelle sous-classification d’alto-cumulus soit créée. Croisons les doigts, donc, pour que le nuage Jacques Cousteau devienne un véritable nuage homologué par l'organisation mondiale météorologique des Nations Unis.

Mais passons maintenant à l’autre type de nuage, Mammatus.
Ces étranges formes champignonesques sont en fait des structures accompagnant les bords de  nuages plus conséquents. Sans qu’il y ait de véritable consensus sur la question, la plupart des explications concernant leurs formations s’accordent sur l’importance cruciale de la vitesse du nuage dont ils dérivent et des mouvements d’airs convectifs  susceptibles de leur donner leur forme si particulière.



Mammatus, Nebraska, Jorn Olsen

Mammatus, Colorado, Halderman

Bref, c’est beau, et quand en plus ils dérivent dans le ciel de NY, ça devient vraiment des images tirés d’un film de science-fiction…





Je ne peux qu’espérer les voir un jour de mes propres yeux! Peut être que je verrai Michael Jackson aussi, comme semble avoir vu de nombreux new yorkais ce jour là…





Liens:
The Cloud Appreciation Society
Article Futura Sciences
Article National Geographic

Article Funky ou Article pourri ?
78%
22%
4224 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/241