Festo : sous ce nom se cache une compagnie ma foi bien Strange et Funky!

Crée en 1925, l'entreprise (dont le nom vient de ses 2 principaux créateurs Albert Fezer et Gottlieb Stoll) propose initialement des outils stationnaires pour la découpe du bois, mais est devenue maintenant une multinationale spécialisée dans les pneumatiques et robots industriels.

Mais sous ses abords d’entreprise normale, se cache un réseau d’ingénieurs payés à créer des robots pingouins manchots empereurs, des méduses volantes et autres délires technologiques dont l’aspect commercial m’échappe encore. (Enfin, si le prix de ces joujoux était abordable, je me créerais bien une armée de pingouins manchots empereurs tueurs que je dirigerais du haut de ma montgolfière méduse MWAHAHAHAHA!… Hum, hum…)

 

En fait, ces prototypes sont fabriqués dans le cadre d’un programme d’innovation qui promeut la création de concepts applicables en ingénierie, inspirés par la nature : le Bionic Learning Network. Ce programme est réalisé en coopération avec divers instituts et universités, et les prototypes créés sont ensuite présentés à des concours ou foires technologiques comme la Hannover Messe.

Pour mieux comprendre, je peux citer la compagnie:

 

Le Bionic Learning Network constitue également une part de notre volonté de nous impliquer dans les champs de formations technologiques basiques et avancées. Dans ce réseau, Festo promeut des projets de prototypes expérimentaux technologiques qui dépassent ses compétences premières en terme d’automatisation et de didactiques et qui peuvent peut être ouvrir des champs intéressants d’applications pour un futur proche. Un objectif principal est de créer des mouvement automatisés encore plus efficaces et productifs à travers la technologie bionique.

Les objectifs:

Analyser la pertinence du marché avec les consommateurs

Transférer les stratégies efficaces de la nature dans des technologies d’automatisation

Identifier des nouveaux produits et produire des idées

Tester des nouvelles technologies et processus de fabrication

Développer des produits bio-mécatroniques peu couteux en énergie

 Objectifs de Festo

 

Wahouh! Quel verbiage pour enrober leurs idées! Et tout ça pour justifier qu’ils sont toujours des grands enfants et qu’ils n’ont pas envie d’arrêter de jouer aux légo ou au mecano, etc…

 

Bref, trêve de verbiage à mon tour et passons à la présentation de leurs prototypes. Voici par exemple les créations de Festo pour 2009 dans le cadre du Bionic Learning Networks:

 

 

 

 

Impressionnant, n’est-ce pas? Allez, maintenant, en rang deux par deux, et c’est partie pour un tour d’horizon des délires de Festo.

 

On commence par le doublet gagnant qui m’a tout de suite séduit: AquaJelly et AirJelly. (je nourris depuis peu une fascination démesurée pour ces créatures gluantes, jugez plutôt)

 

 

Air et Aqua Jelly Fish

 

D’abord le modèle aquatique:

 

AquaJelly

 

AquaJelly consiste en une hemisphère translucide munie de 8 tentacules pour se propulser. Chaque AquaJelly possède un microprocesseur qui en font des robots indépendants, régis par des règles de comportements simples. Elles sont également composées d’une batterie rechargeable. Quand on plonge plusieurs AquaJelly dans une piscine dont les coins sont munis de stations pour se recharger, les robots vont se répartir dans l’espace de manière à optimiser leur accès à ces stations et minimiser les risques de collisions.

 

 

 AirJelly

Passons maintenant à la version aérienne de ces roduses (robot-méduses). Le principe de l’expérience était simple: si les méduses étaient gonflées à l’hélium, pourraient-elles voler? Alors bon, moi je ne vois pas pourquoi ils n’ont pas cherché à créer des méduses transgéniques volantes et pourquoi ils se sont contentés de cette vulgaire copie mécanique… m’enfin bon, ça reste joli!

 

 

Et assez peu couteux en énergie puisque l’ensemble, pesant 1,3 kg, ne nécessite que deux batteries lithium de 8V!

 

Aqua Penguin

 

Bon allez, j’ai bien senti que vous attendiez impatiemment d’en savoir plus sur ces nouveaux gadgets dignes d’un film de Tim Burton! Les Aqua Penguins sont tout simplement des pingouins manchots bioniques, destinés à devenir des véhicules sous-marins autonomes. Non seulement ils ont été conçus pour imiter la nage de leurs homologues vivants, mais ils bénéficient également de nouvelles capacités de manœuvres, comme une nage à reculons, et également de senseurs sonars qu’ils peuvent utiliser, à l’instar des dauphins, pour explorer leurs environs. Ils sont également programmés pour nager en groupes, en adoptant une nage qui ne va pas gêner les autres membres et encore une fois, gérer au mieux l’espace restreint dans lequel ils seront amenés à évoluer.

 

 

 

Air Penguin

 

Encore une fois, gros manque d’imagination de la part de Festo; Alors qu’il suffisait de ficher une bonbonne d’hélium dans le fion d’un habitant de l’Arctique Antarctique pour vérifier s’ils sont capables de voler (et ils devraient avoir quelques restes d’instincts… ce sont des oiseaux quand même!), les ingénieurs ont préféré un modèle de Zeppelin à nageoires. Soit…

 

 

Comme leurs homologues marins (les faux, hein!), les Air Penguins sont munis de senseurs ultrasons, et de radio pour communiquer entre eux et contrôler leurs mouvements. De la chorégraphie aléatoire quoi! Encore plus grand qu’AirJelly et… moins lourd! 3,7 mètres de long pour 1 malheureux kilogramme.

 

Bon allez deux petits derniers pour terminer la collection Aqua-Air : la Raie Manta!

 

Aqua Ray

Air Ray

 

Aqua Ray et Air Ray

 

 

 

Bon alors j’imagine qu’ils attendent des suggestions pour leurs nouveaux prototypes. Moi, dans la famille Aqua-Air, je voudrais le dauphin, la seiche, le calmar géant, le cachalot, et l’hippopotame… et un Megashark si on peut avoir du rab… (j’ai l’droit à un cténophore aussi?)

 

Bionic Handling Assistant

 

Que nous mijote donc Festo pour l’année 2010? Bras bionique à base de trompe d’éléphant et cerf-volant autonome et sans batteries!

 

 

 

 

Ben, et mon Megashark alors?

 

Update : Hervé m'indique que Penguins signifie manchot en anglais, et non pingouins et N@ldo complète en me rappelant qu'ils ne vivent qu'en Antarctique. Corrections (et flagellations) faites donc!

Liens:

Festo

Bionic Learning Network