Taxonomy FAIL


Il y a une une ficelle de vulgarisateur que j’utilise souvent quand j’écris des articles sur les convergences évolutives: la confusion entre espèces. En effet, la convergence évolutive fait que certaines espèces peuvent acquérir indépendamment, au cours de l’évolution, des caractéristiques morphologiques très semblables: en d’autres termes des espèces peuvent se ressembler, sans pour autant être proches du point de vue de la parenté. Mais bon, on joue tous un peu à ce jeu, non? Quand vous faites découvrir les cétacés à des enfants, est-ce que vous ne commencez pas à les piéger en leur demandant qui est plus proche de qui d’entre le requin, le loup et le dauphin?


requinloupdauphin


C’est vrai que ça fait un peu piège de sadique, mais c’est efficace! [Ah et par souci déontologique, je souligne que le dauphin est plus proche du loup en terme de parenté: ils appartiennent tous deux au groupe des mammifères].

Donner des exemples systématiquement, c’est sympa, mais ça laisse un peu sur sa faim, non? Comment savoir si confondre une morue avec un pois chiche est plus grave que de confondre une vache avec un salsifis? (Ouais je sais, les taxonomistes se posent des questions assez zarbi…) Ce qu’il faudrait, c’est une échelle: un moyen de quantifier l’erreur taxonomique et de comparer les valeurs entre elles… Se donner un score de loose en somme…

Et c’est là qu’intervient Alex Wild, entomophotographe de renom qui tient un blog appelé Myrmecos (et qui méritera bientôt un article ici dans la rubrique Strange and Funky Animal Photographer). Souvent sollicité pour identifier correctement des insectes, ou tout simplement irrité par des erreurs grossières sur divers sites, magazines, bouquins de vulgarisation ou encore boites de céréales, Alex Wild a mis au point un outil génial: le Taxonomy Fail Index (TFI) ou Indice d’Erreur Taxonomique (IET) en français.
Le principe est simple: le TFI jauge l’erreur effectuée sur deux espèces en la rapportant sur l’erreur qu’on pourrait faire en confondant un humain et un chimpanzé. En effet, il est assez peu probable que vous confondiez l’espèce des deux spécimens suivants:


Scarlett JohanssonChimpanzé femelle
Alors? Laquelle est de notre espèce?



Et si cette question est difficile pour vous, attendez vous à avoir des soucis avec une brigade des mœurs zoophiles en pensant réaliser la touche du siècle….

La formule du TFI est la suivante:
Soit deux espèce A et B, A étant l’espèce véritable du spécimen observé et B l’espèce attribuée par erreur. T sera le nombre de millions d’années qui séparent l’une ou l’autre espèce de leur dernier ancêtre commun. Enfin, H est le nombre de millions d’années qui séparent le chimpanzé ou l’Homo sapiens de notre dernier ancêtre commun (6.4 millions d’années). Et donc ou pose:

TFI=T/H


Obtenir un TFI de 1, c’est confondre un humain avec un chimpanzé. En d’autres termes, tout score de TFI supérieur à 1 revient à faire une erreur plus grossière que celle de remplacer la couverture de ELLE avec Scarlet Johansson par une photo d’une belle guenon…

Reprenons donc l’exemple de la première photo:

Cat Found?
Ici, un malencontreux individu a cru sauver un chat alors qu’en réalité, il s’agit d’un opossum (Didelphis virginiana), une espèce marsupiale... Il y a combien de temps que rodait vivant leur dernier ancêtre commun? Environ 163.9 millions d’années! Il s’agit donc d’un TFI de 25.6! Wahouh! Bon score!

Allez pour s’échauffer, je vais chercher tous les pièges que je vous ai tendus dans le rubrique Le Mercredi, on Converge et calculer leur TFI.
Allez hop, un ptit tour dans les archives me permet de dénicher mon tout premier article sur les convergences évolutives sur des espèces “qui s’y frotte, s’y pique”. Alors saurez vous me trouver les noms de ces deux espèces?

Echinops telfairi.Erinaceus europaeus
Et bien il s’agit respectivement du Tenrec (ou tangue – en haut) Echinops telfairi et le hérisson européen Erinaceus europaeus (en bas). Comme je l’écrivais dans ce premier article, le tenrec est plus proche de l’éléphant que du hérisson! Confondre les deux revient à un TFI de 15.89! Un peu moins con que de confondre un chat et un opossum mais une belle performance!

L’exemple suivant, tiré de l’article sur les tétrapodes sans pattes, permet de comparer deux spécimens serpentant sans que toutefois tous deux soient serpents…

Anguis fragilisZamenis longissimus
Et oui, le premier est un orvet, Anguis fragilis, tandis que le second est une couleuvre d’Esculape, Zamenis longissimus. TFI de 27.06 pour avoir confondu un lézard (l’orvet) et un serpent. Un record pour le moment!

L’exemple de confusion suivant est aussi grave que de confondre un chat avec un opossum.

Thylacinus cynocephalusCanis lupus dingo
En effet, la première photo nous montre un loup de Tasmanie, ou Thylacine et, comme je vous l’annonçais dans un article de 2009, il s’agit d’un marsupial. Et pourtant, quelle ressemblance avec le spécimen du dessous (qui au passage est un Dingo). Du coup, un TFI toujours égal à 25.6.

Mais bon, y’en a pas que pour les animaux non plus! Les plantes aussi peuvent se confondre…. Puisé de ce premier article botanique, voyons si vous arriverez à distinguer les cactus des euphorbes:



Cereus peruvianusEuphorbia ingens
Echinocactus grusoniiEuphorbia meloformis



Et bien les plantes de la colonne de gauche sont des cactacées, des plantes désertiques d’origine américaine tandis que celles de droites sont des Euphorbes, des plantes désertiques d’origine africaine. Il est très facile de les confondre, puisque les différences majeures qui les différencient sont possédées par leurs fleurs… qui poussent assez rarement. On obtient ici un TFI de 18.4…

Tiens on parlait de confusion entre mammifère marin et poisson cartilagineux plus haut. Mais saviez-vous que tous les mammifères marins ne sont pas des cétacés? Jugez-plutôt:

Dugong dugonDelphinapterus leucas
Assez faciles de les différencier pour une fois… L’espèce du haut est un dugong et fait partie de la famille de Siréniens tandis que les deux spécimens du bas sont des bélugas appartenant au groupe des cétacés. Ce qui est plus surprenant, c’est de les replacer dans l’arbre phylogénétique des mammifères. Dans un précédent article, je vous annonçais ainsi que les Siréniens sont plus proches des éléphants que de toute autre espèce de mammifères et que de leur côté, les Cétacés sont plus proches des hippopotames que de toute autre espèce… Etonnant non? De plus, leur TFI est identique à celui du Tenrec et du hérisson : 18.89. C’est que Dugong, Tenrec et Eléphant appartiennent au large groupe de mammifère Afrothériens tandis que Cétacés, Hippopotame et Hérisson appartiennent au groupe des Laurasiathériens. Envie d’approfondir vos connaissances en phylogénie des mammifères: SSAFT est là pour vous!

Bon passons aux choses sérieuses maintenant et tâchons de trouver des TFI au dessus de la barre des 50. Premier en lice, les roses de Jericho:



Anastatica hierochuntica

Selaginella lepidophylla



Bien malin sera celui qui pourra différencier ces deux espèces! Et pourtant ces deux plantes appartiennent à deux lignées d’espèces qui se sont séparées il y a 419.7 millions d’années! Un bon gros score de TFI : 65.58

Allez hop, surenchère chez nos amis les arthropodes:



Comparaison entre le cloporte Armadillidium vulgare et le mille-pattes Glomeris marginata
Comparaison entre le cloporte Armadillidium vulgare
et le mille-pattes Glomeris marginata



Confondre ces deux espèces qui ont la faculté de se rouler en boule, c’est réaliser le score TFI incroyable de 89.06!

A ce niveau là, vous vous demandez peut-être: “Y’a t-il eu une valeur maximale jamais atteinte sur SSAFT? Et si oui, la confusion peut-elle être aussi facile que pour l’exemple du cloporte et du mille-pattes?”

Et bien à ces deux questions, la réponse est oui! La valeur maximale de TFI atteinte sur SSAFT est de … 630.78! Voyons voir si vous arriverez à ne pas confondre les deux espèces concernées: Escherischia coli et Halobacteria

Escherischia coli
Halobacteria
Alors? Vous donnez votre langue aux procaryotes? Et bien Escherischia coli, représentante de la lignée des eubactéries se pâme dans la photo du haut tandis qu’Halobacteria, représentante de la lignée des Archées, est en bas. Présentées toutes deux dans le dernier article de mon dossier sur l’arbre du vivant, elles représentent deux des trois lignées qui constituent l’ensemble du vivant, et qui se sont scindées il y a près de 4 milliards d’années! Vous aurez beau confondre hiboux et choux, patates et tomates ou encore scolopendre et scolopendre… vous ne parviendrez pas à égaler ce niveau de Fail!

Mais bon, ce n’est pas parce qu’on a trouvé la valeur max du TFI qu’on ne peut pas continuer à jouer, non? Je vous propose de vous mettre en chasse des meilleurs exemples d’Echec Taxonomique et de les mettre en commentaires afin que je calcule leur TFI. Si j’ai de beaux exemples, j’en ferai un futur article!

De mon côté, j’en ai trouvé deux qui valent leur pesant de cacahouètes!

Dans la catégorie, je ne sais pas ce que c’est qu’un chat, je veux le chat-blaireau:

Taxonomy Fail
Et encore mieux, le chat-putois!

Taxonomy Fail
Une confusion qui, j’en suis sûr, ferait plaisir à Pépé le putois…








Liens:
Article Myrmecos
Article io9
TimeTree