"> 2270-4027
Vas-y clique !
Strange Videos

Vraie et Fausses Slow-Motion

 

Le ralenti ou slow motion, est le nom de la technique utilisée pour observer un phénomène… au ralenti. Hum, hum… Oui bon ben, faut bien commencer un article d’une manière ou d’une autre, hein!

Bref, ce n’est pas la première fois qu’on parle de ralenti sur SSAFT, car nous avions déjà exploré ensemble le monde du lent. Les vidéos que je vous avais montrées alors, ou à l’occasion de ma présentation du roi du glaviot, ont été prises à l’aide d’une caméra spéciale. Car ça peut paraitre contre-intuitif, mais pour filmer des images au ralenti, il faut en fait utiliser des caméras ultra-rapides! Le nombre d’images capturées à la seconde sera alors supérieur à 24 images par secondes (la fréquence utilisée pour projeter des films) de sorte qu’une fois projetées à la fréquence de 24 images par secondes, celles-ci décrivent un phénomène au ralenti. Reste plus qu’à filmer un phénomène marrant… Tiens et pourquoi pas un combat entre un lance flamme et un extincteur, à 1000 images par secondes:

 

 

 

Ca y’est, vous aussi vous voulez vous lancer dans la vidéo au ralenti? Mais c’est très simple! Tout ce qu’il vous faut, c’est soit 118000 $ pour vous acheter une caméra Phantom Gold HD (entrée de gamme), soit, pour les plus pauvres, la louer pour 2500$ la journée?

(Pour tous ceux qui ne sourcillent pas en lisant ces prix, et qui commencent déjà à sortir leurs chèques, veuillez devenir mon ami sur Facebook!)

Bon, donc oui, c’est un peu onéreux, et je ne suis pas sûr que la mise en vente de vos deux reins et ceux de vos conjoints amortiront le prix de ce beau joujou, mais heureusement, il existe des alternatives!

Vous pouvez par exemple filmer une scène avec votre caméscope ou appareil photo numérique Vidéo, avec une fréquence normale (ou 60 images par secondes si cette option vous est accessible), et ensuite ralentir votre vidéo digitalement. Le principe sera alors de rajouter du contenu entre chacune de vos images. Imaginez que vous avez filmé votre scène à la fréquence de 20 images par secondes (20 fps ou frames per second). Pour ralentir d’un facteur 2, vous allez projeter 10 images de votre film original en 1 secondes, comme ceci:

 

image

 

Mais si vous laissez un vide à la place des ‘X’ dans le schéma ci dessus, votre film sera certes ralenti, mais vous semblera horriblement saccadé. C’est encore pire si vous essayez de ralentir le film d’un facteur supérieur. Vous pouvez aussi remplacer les X par l’image précédente, mais ça n’arrange finalement pas trop le résultat. Ce qu’il faudrait, au final, c’est une image intermédiaire entre chaque paire d’images. Et pour cela, on peut compter sur les fantastiques progrès qu’on fait les logiciels de retouches d’images et de vidéos. Le logiciel Twixtor par exemple, va permettre de créer des effets de ralenti en ‘inventant’ des images intermédiaires. Pour cela le logiciel fusionne deux images et calcule, par interpolation, la position de chaque pixel en essayant de préserver au mieux la fluidité du mouvement entre chaque image.

Voici deux vidéos illustrant la puissance de cet outil. Je suis particulièrement impressionné parce qu’il s’agit de vidéos prises avec le même modèle d’appareil photo que je possède.

 

 

 

 

 

Je sens que le prochain jour de pluie, je vais sortir jouer avec de la gadoue, moi!

 

Mais bon, on s’imagine bien que s’offrir une caméra à 118000 $ ou un logiciel à 300$ n’est peut être pas à la portée de tous. N’ayez crainte, vous pouvez toujours faire de la Slow-Motion… en dansant:

 

Liens:

Article PetaPixel (1, 2, et 3)

Genki Sudo

Article Funky ou Article pourri ?
50%
50%
1633 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/471