Euro Evo Devo Vienna 2014

Si cela fait plusieurs longs mois que je ne publie presque rien sur ce blog, c’est en partie parce qu’une bonne tonne cinq de boulot m’est tombée sur le coin de la gueule… Entre mes charges d’enseignements bien replètes, deux encadrements de stages successifs et des projets de recherche à achever, il est déjà difficile d’introduire dans mon quotidien quelques gouttes de vie personnelle par-ci par là… Bloguer passe, à mon grand dam, en second plan face à ses impératifs. Mais comme le résume si bien le slogan de Podcast Science: Je sers la science, et c’est ma joie!

Cependant, je vois, cette semaine, une opportunité de joindre l’utile à l’agréable, ou pour être vaguement précis, le blogging à la vie professionnelle. Je suis, à l’instant où j’écris ces lignes, balloté par les turbulences qui secouent l’avion qui me mène à Vienne où j’assisterai toute la semaine à un colloque phare de mon domaine de recherche: l’Euro Evo Devo (ou pour faire plus long le Meeting de la Société Européenne pour la Biologie Evolutive du Développement). Cette réunion bisannuelle fondée en 2006 en même temps que sa Société homonyme permet d’inviter des chercheurs des quatre coins de l'Europe, voire plus loin, pour discuter des dernières avancées et découvertes de mon domaine de recherche : l’Evo-Devo. C’est un rendez-vous que je n’ai quasi jamais manqué durant ma vie de chercheur depuis mes années de thèse et qui m’a permis au passage, de visiter des villes comme Prague, Ghent, Lisbonne et cette année Vienne (paradoxalement, la seule session que j’ai ratée est celle qui se tenait à Paris…).
Comme à chaque fois que j’assiste à ces conférences, il y a toujours plusieurs posters, présentations ou rencontres qui m’ont totalement fascinés, je me dis que cette année pourrait être l’occasion de partager ces expériences avec vous. Un colloque, c’est aussi un moment très particulier où les chercheurs communiquent entre eux et qui, aux yeux des non initiés, peut paraitre quasi occulte (quand j’annonce à mes amis que je dois imprimer un poster pour un colloque, c’est souvent l’hilarité générale… hilarité qui de toutes façons accompagne la plupart de mes propos sur ma vie professionnelle qui se résume pour bon nombre de mes amis à, je cite, “découper des vers marins”…). Du coup en plus de vous décrire les sujets qui m’auront plu lors des différents conférences que je suivrai, je vais tenter de vous retranscrire aussi l’ambiance, l’organisation et le déroulé de ce genre d’évènements pour vous dévoiler une facette probablement méconnue de la vie d’un chercheur.
Sur ces promesses audacieuses et alors que l’avion entame sa descente, je vous laisse pendant quelques heures avant de vous rendre compte de ma première journée de Meeting.

Servus!