Zachary Caron
Peu de phénomènes naturels illustrent plus parfaitement la violence indifférente de la nature que celui des tornades. C’est aussi, avec les éclairs et les tremblements de terre, le genre d’évènement qui rend concevable les mythologies et les légendes les plus absurdes: avec tout le bon sens que je revendique, si j’avais été berger au néolithique et que mon troupeau de moutons se serait retrouvé happé par un nuage en forme de vortex, je pense que moi aussi j’aurai attribué ça à une manifestation divine et non un prosaïque phénomène météorologique… De là à trouver une corrélation avec un épisode moralement réprouvable (comme un attouchement avec les moutons sus-mentionnés), il n’y a qu’un pas…
Bref, vous l’aurez compris, les tornades, c’est le pain béni des prédicateurs et aussi des grosses productions hollywoodiennes. Mais au final qu’est ce que c’est?
Et bien un indice sur sa nature est dans son nom: dérivé du verbe tornar, qui veut dire tourner en espagnol, il désigne tout simplement un vortex de vents, ou autrement, une circulation de masses d’air en tourbillon.
De nombreux phénomènes météorologiques peuvent être à l’origine de tels vortex, et le cas le plus classique survient lors d’un orage statique (ou supercellulaire).

Orage Supercellulaire
Trois éléments sont alors nécessaires à la formation d'une tornade :

- Un cisaillement des vents dans les premiers kilomètres de l'atmosphère (c’est à dire une différence de vitesse ou de direction des vents dans les couches horizontales ou les colonnes verticales de l’atmosphère)

- Un courant ascendant important, causé par la poussée d'Archimède dans une masse d'air instable.

- Une configuration des vents de surface qui puisse servir à concentrer la rotation verticale.

La séquence d’évènements classique sera donc la suivante:
Le cisaillement du vent crée un tourbillon horizontal invisible dans la basse atmosphère.

Cisaillement
Dans l’orage à proximité, un flux d’air montant fait basculer le tourbillon horizontal qui devient alors un tourbillon vertical.

image
Le tourbillon s’accélère et s’étend sur une région de près de 10 kilomètres au sein de laquelle la naissance de la tornade devient de plus en plus favorisée.

image
Et au final on obtient une tornade, ce qui donne de sublimes photos, comme celle-là.

Mitch Dobrowner
Ou encore celle-ci qui est la plus ancienne photographie de tornade, prise le 28 août 1884 à Howard dans le Dakota du Sud:

La plus ancienne photographie de tornade, prise le 28 août 1884 à Howard dans le Dakota du Sud
Et bien entendu on obtient aussi de superbes vidéos!



Bon vous l’aurez certainement compris, il est difficile d’expliquer simplement le phénomène et surtout sa naissance. Une fois que le phénomène s’installe cependant, la tornade ressemble à s’y méprendre aux vortex que nous créons machinalement, sans y prêter attention, à chaque fois que nous vidons nos baignoires:

Tourbillon dans la baignoire
Dès qu’il apparait, le vortex à tendance à s’auto entretenir puisque le mouvement de rotation des particules d’air crée une sorte de succion vers le sol.
Mais au final, les tornades restent assez mystérieuses, et leur étude approfondie est nécessaire pour percer tous leurs mystères. Les chercheurs qui se spécialisent dans l’étude des tornades, les fameux chasseurs de tempêtes, ont rarement froid aux yeux:

Tornado Hunter 


Car si les tornades sont fascinantes de loin, mieux vaut éviter le passage des plus violentes au sein desquels la vitesse du vent peut atteindre 480 km/h! Certaines sont si violentes et stables que l’on peut retrouver les traces de leur passage sur la terre depuis l’espace:

Passage de tornade dans le Massachusetts 
Alors pour ceux qui aiment pinailler, tout vortex aérien ne mérite pas l’appellation “tornade”… En effet, si le tourbillon ne touche pas le sol, on parle d’entonnoir nuageux:

entonnoir nuageux
Si le tourbillon se forme par beau temps, et donc ne rejoint pas un nuage, on parle de tourbillon de poussière:

Dust Devil
Ou tourbillon de neige si on se trouve à la montagne:

Tourbillon de neige
Et vu qu’on est dans la pinaille de pro chez les météorologistes (rappelez-vous, ils ont quand même une bonne centaine de noms différents pour les nuages), on distingue les tornades terrestres des tornades marines qui portent le joli nom de Trombe marine:

 


Mais bon, on est pas sur SSAFT pour rien, alors laissez moi vous ouvrir encore plus l’esprit et vous trouver d’autres exemples de tornades, encore plus Funky! Dans la famille Twister, je vous donne donc, le tourbillon sous-marin!


Pour immédiatement compenser la balance des éléments, je vous offre maintenant, le tourbillon de feu!

Fire Tornado, Photograph by Gene Blevins, L.A. Daily News/Corbis
Tornade de feu en Hongrie 
Les différences de températures autour d'un feu de forêt ou d'un large brasier vont générer une circulation de surface des zones plus froides vers la source de chaleur. Si la masse d'air est instable, un tourbillon se formera et les débris de l'incendie y seront aspirés. Ce type de tourbillon aura un diamètre de quelques mètres et une hauteur de 10 à 50 mètres. Cependant, on a rapporté des colonnes de feu de plus de 1 kilomètre de hauteur produisant des vents de plus de 160 km/h et persistant plus de vingt minutes

 

A vrai dire, ce phénomène est largement mieux compris que les tornades normales, et peut être reproduit (en prenant beaucoup de précautions), chez soi:


Maintenant, on est pas non plus obligé de se cantonner aux tourbillons terrestres, non? Du coup je vous offre maintenant les tourbillons… Martiens!

The Serpent Dust Devil of Mars 
Tornade martienne vue par Spirit
Tornade sur mars
Y’a pas beaucoup de nuages sur mars donc inutile de chercher de véritables tornades: ce sont des tourbillons de poussière. Par contre, c’est pas des tourbillons de chochottes… Voyez un peu la comparaison de taille:


Comparaison de taille entre tourbillons (Dust Devil - DD), tornades et montagnes entre la Terre et Mars
Cependant, ce n’est rien par rapport aux tourbillons de plasma qu’on peut observer sur la surface du soleil et qui font la taille… de notre planète!


Bon allez maintenant, c’est fini de déconner, on rentre dans le véritable Strange and Funky! Je vous présente la tornade (certes imaginaire mais on s’en fout)… de métal!


Et si on se trouvait une tornade zoologique maintenant? Difficile! Pour l’instant j’ai trouvé un mini tourbillon d’insectes…


Mais mon exemple préféré, reste la tornade de moutons! Une sorte de revanche sur mon exemple du début de l’article…



Bon ben attendant de trouver d’autres exemples, j’espère que cet article vous aura déjà suffisamment donné le tournis…
UPDATE: Nombreux sont ceux qui m'ont demandé d'intégrer la bande annonce de Sharknado dans cet article, ce sera chose faite!


Liens:
Articles Bad Astronomy (1 et 2)
Article io9

Article National Geographic

Article Telegraph
Article PetaPixel
Article From The Lab Bench