"> 2270-4027
Vas-y clique !
Art

La Fordite ou Agate de Détroit

Certes, ce blog se veut tolérant et prétend explorer toutes les branches de la science mais force est de constater que j'ai pour l'instant ignoré complètement la géologie. Je pourrais prétendre que c'est par faute de temps mais, s'il fallait être parfaitement sincère, j'avouerais que je ne suis pas loin de l'avis de Sheldon Cooper sur la question:

Geology is the Kardashians of science
Pique gratuite mise à part, essayons aujourd'hui de parler un peu (en géologie, c'est tant mieux… bon OK, promis j'arrête!) de minéraux. A en croire Wikipedia (source de tous les savoirs), un minéral est un solide cristallin formé naturellement (ou synthétisé artificiellement, mais qui est connu à l'état naturel). C'est ainsi qu'il existe du quartz à l'état naturel mais aussi du quartz synthétique. On connait même des améthystes, chalcanthite et de l'or de synthèse!
Le minéral dont je vais vous parler aujourd'hui a cependant la particularité de n'exister qu'à l'état synthétique:

Fordite
On a du créer une nouvelle catégorie de minéraux pour le coup (même si je doute que cela soit bien officiel) et l'on parle alors de minéral anthropogène ou minéral de l'anthropocène (période géologique étant définie comme la période où l'activité humaine a eu un impact global et significatif sur l'écosystème de la Terre).
Le fragment de minéral ci-dessus et un fragment de Fordite connu encore sous le nom d'Agate de Détroit. Il se récolte sur les pistes et parois de vieilles usines d'automobiles de la fameuse ville industrielle du Michigan. La Fordite se formait par l'accumulation de peinture-émail lorsque, dans les années 40-50, celle-ci était pulvérisée à la main sur des pièces de voitures en cours d'assemblage sur une ligne de production (à l'heure actuelle, cette pratique est automatisée). Les couches de peintures, de différentes couleurs, s'accumulaient sur les rails et cadres et durcissaient lors du passage dans des fours destinés à figer la peinture sur les pièces automobiles. Lorsque ces blocs de peintures devenaient trop encombrants, ils étaient brisés et retirés, mais quelques ouvriers esthètes commencèrent à les collectionner, voire les polir pour en faire des bijoux. Bientôt, ce furent des minéralogistes qui, séduits, proposèrent de venir nettoyer les usines… et récupérer la Fordite (vous comprenez mieux maintenant le lien avec la célèbre marque de voitures).
Depuis les années 70, l'automatisation de la pratique (qui se réalise à l'aide d'un processus électrostatique) ne laisse que très peu de gâchis de peinture: la Fordite est donc un minéral devenu rare et précieux! Et voici une galerie d'exemples de blocs, fragments et bijoux de Fordite que l'on pourrait trouver sur l'étal d'une foire de minéralogie:

ForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeForditeFordite
Et voici une vidéo nous expliquant la formation et l'exploitation de la Fordite:

Les habitués du blog auront certainement décelé une certaine similitude entre la Fordite et les œuvres d'Holton Rower

Holton Rower Not If You Think So 2013
Comme quoi, on ne trouve pas uniquement l'art dans la nature: parfois il se cache dans nos usines!

Liens:
Fordite
Article BoingBoing
Article Bored Panda
Article Colossal

Article Funky ou Article pourri ?
65%
35%
973 vote(s)

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/2401