"> 2270-4027
Vas-y clique !

Rat

badge rat
Bienvenue sur la page du rat parasité par Toxoplasma gondii
(english version here)

 

Des infos sur la bestiole
Des infos sur la voix

A priori, vous avez reconnu la bestiole sur laquelle vous venez de cliquer: c’est un rat (qui lit un livre avec des lunettes, certes, mais un rat). Mais pourquoi ce rat a-t-il l’air possédé? Et bien c’est parce qu’il s’agit d’un rat parasité par l’infâme Toxoplasma gondii! C’est le même parasite qui pousse ce rat à se frotter amoureusement à ce chat, enfreignant tous les réflexes adaptatifs accumulés pendant des millions d’années d’évolution à survivre en fuyant face à la menace féline:


Il s’agit du sujet d’un de mes premiers articles sur le blog et qui a, étrangement donné une angoisse hors du commun à certains de mes lecteurs… Car derrière cette affectueuse scène se profile l’implacable contrôle comportemental d’un parasite pandémique infectant les rongeurs, mais aussi les humains!
Pour mêler l’injure au parasitisme, le responsable n’est au final qu’un vulgaire organisme unicellulaire (son organisme ne consiste qu'en une seule cellule) dont voici le portrait (en microscopie électronique et donc avec de fausses couleurs, n’allez pas vous imaginer que des organismes psychédéliques arpentent nos tissus ou ceux des rongeurs):

Toxoplasma gondii en microscopie électronique, fausses couleurs

Cet organisme appartient à la famille des apicomplexés qui comprend plusieurs autres types de parasites et notamment Plasmodium falciparum, l'agent du paludisme (ou malaria). Les femmes enceintes sont particulièrement sensibles aux informations concernant Toxoplasma puisque cet agent pathogène, particulièrement inoffensif pour des adultes, est très souvent fatal aux fœtus si la mère n'a pas déjà contracté la maladie auparavant. La toxoplasmose, c'est la maladie liée à une infection de Toxoplasma et vous en avez probablement subit les méfaits dont les symptômes ressemble à un simple rhume. Pourquoi est-il probable que vous ayez déjà contracté la maladie? Et bien c’est parce que les taux de prévalence d'infection chez les humains (le pourcentage de chance de tomber sur une personne infectée au hasard) peuvent atteindre 70% (45% en France). Et pourtant, nous ne sommes pas l'hôte privilégié de Toxoplasma gondii puisqu'il ne peut pas accomplir son cycle de vie complet dans nos tissus. En effet, pour pouvoir terminer son cycle, le parasite doit infecter son hôte définitif : un félin et le plus souvent un chat. Dans les cellules de l'intestin du chat, les parasites vont prendre une morphologie particulière, une forme sexuée, puis s'unir pour donner des petits œufs qui se retrouveront dans ses excréments, prêts à éclore dans un nouvel hôte.
Voici une petite vidéo pour résumer le cycle de vie de cet incroyable parasite cellulaire:



Le problème avec la stratégie de Toxoplasma, c'est que lorsque ses œufs se retrouvent dans les excréments félins, son nouvel hôte risque d’être très rarement à nouveau un chat, et plus souvent un rongeur ou un herbivore qui broutera dans l'environ des crottes. Et dans cet hôte inadapté, Toxoplasma gondii se contentera de prendre une forme très résistante et se logera préférentiellement dans des tissus nerveux, attendant que l'hôte soit dévoré par un chat (mais le cycle peut se prolonger si, par exemple, c'est un homme qui mange la viande mal cuite des précédents hôtes au lieu d'un chat).
Chez les rats et les souris, cette accumulation dans le tissu nerveux se fait assez rapidement et au bout d'un mois, les seuls toxoplasmes restants se trouvent dans le cerveau et en petit nombre.

Localisation de parasites artificiellement luminescents chez des rats infectés 
A partir de ce moment, on parle d'une infection chronique, et bien que les rongeurs ne présentent aucun symptôme alarmant, leur comportement va changer de manière drastique. En effet, l'infection des tissus du cerveau va entrainer une totale suppression du comportement d'aversion que le rat présente quand il perçoit des phéromones de chat (notamment présentes dans son urine), voire une nette attraction pour celles-ci. En d'autres termes, le rat va chercher le chat (non seulement il est attiré par l'odeur, mais en plus il est moins calme, favorisant ses mouvements pour en faire une proie plus facile à attraper). Pour résumer, quand Toxoplasma gondii est dans le cerveau des rats, voilà ce que les rongeurs imaginent qu’il va se passer:
Jerry aime TomAlors qu’il risque plutôt de se passer ça:

 

Tom aime Jerry, photo Alain PrunierPhoto, Alain Prunier

Toxoplasmose, Alain Prunier
Dessin, Alain Prunier


Les mécanismes qu'emploient le parasite pour obtenir un tel comportement de son hôte sont encore mal compris, même si on pense qu'il y a une corrélation entre cette absence de fuite et l'accumulation des parasites dans une zone précise du cerveau, l'amygdale (zone responsable de la gestion de certaines émotions comme la peur ou l'agressivité). A l'instar de Cordyceps qui va pirater le cerveau de son hôte pour qu'il se place de préférence en hauteur, la sélection naturelle a favorisé les parasites capables de transformer un hôte intermédiaire en proie aisée pour son hôte définitif.
Qu'en est-il pour nous, les humains? La prévalence est telle chez les humains qu'il n'est pas impossible que Toxoplasma puisse avoir une influence sur les émotions des individus infectés, d'autant plus que le parasite, quand il infecte un humain, va se loger préférentiellement dans la même région du cerveau que chez les rongeurs: l'amygdale. Est-ce que Toxoplasma pourrait nous contrôler au point de nous faire apprécier les chats démesurément? Les Lolcatz sont-ils le fruit de ce contrôle parasitique? Encore plus capillotracté: serait-ce la raison des grands-mère à chats qui se font dévorer par leurs minous dès qu’elles tournent de l’œil? Pour en savoir plus, RV sur le billet dédié sur SSAFT et pour rigoler un peu, découvrez ce dessin issu d’une collaboration entre Nicotupe et moi pour créer les FFRM (Freaky Friday Parasite Meme):

FFPM 3 Toxoplasma gondii
Une transition toute trouvée pour vous parler du doubleur qui incarne le rat dans l’animation, l’inénarrable Nicotupe:


Nico

 

Nico se présente ainsi sur le site de Podcast Science, où il est récemment devenu dictateur intérimaire (ou Dictatupe pour faire plus court…).

Nico n’aime pas calculer. Alors il aime les maths. Et apparemment, les maths l’aiment. Son superpouvoir? Rendre sexy cette discipline fascinante, même pour les plus dyscalculiques d’entre nous et cela, sans aspirine. Aussi à l’aise avec des crayons que derrière une équation ou sur des planches (eh oui, il improvise dans ses moments perdus…), Nico réalise en direct les illustrations que vous pouvez voir sur notre page de live (quand il ne présente pas de dossier, le multi-tasking a ses limites).
Et pour ceux qui veulent tout savoir, Nico vit à Paris, et se déplace à vélo!


Vous pouvez retrouver Nicotupe sur son blog, son Tumblr, Facebook, Twitter, Google+ et, bien entendu, sur Podcast Science.

Doté d’un don pour l’improvisation, voici les enregistrements que Tupe m’a fourni pour doubler le rat parasité par Toxoplasma:

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://ssaft.com/Blog/dotclear/?trackback/795